AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rp commun #1, l'attaque des veilleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


fondateur

messages : 121
pseudo : *
face claim : sweet nothing (avatar), othello (gif).
MessageSujet: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Mer 6 Juil - 21:46

rp commun #1
attaque des veilleurs
L'amphithéâtre de la National Library of London se remplit peu à peu. Cherchant un siège sur lequel s'asseoir, des hommes et des femmes au regard sérieux s'échangent quelques plaisanteries. Ils sont tous historiens, anthropologues ou scientifiques d'une façon ou d'une autre… Mais il y a aussi des braconiers. Cette plèbe disparate représente les Veilleurs, des chasseurs de sorcière au sens large du terme. Des membres de l'illustre institution fondée par les Cromwell, dont l'unique but est d'étudier et d’érradiquer les êtres supernaturels. Quelques notes à la main, certains disposent de lunettes épaisses, qui cachent tout juste leurs cernes. Il faut dire que les derniers évènements ne leur ont accordé aucun répit. Ils savaient qu'une catastrophe arriverait un jour, et la révélation de la magie à Londres a suffit à déclencher une guerre dont ils ne démordront pas.

Un homme en tuxedo monte sur l'estrade au centre de la pièce, et s'approche du pupitre. Il reste en silence durant quelques minutes, le temps de laisser ses collègues prendre place. L’héritier Cromwell est à la tête des Veilleurs depuis plus de vingt ans. C'est un homme juste et ambitieux, qui a sauvé maintes fois l'organisation de menaces inattendues. Avec les Ginsberg, ils sont parvenus à toucher l’amoindrissement de la magie du doigt. Il s’éclaircit la gorge et annonce enfin : " Chers collègues, merci de vous être déplacés en ce dimanche. Comme vous le savez, nous avons réussis plusieurs missions d’eradication de sorciers. " Une pause. Il prend une gorgée d'eau.

" Notre tâche n'est pas terminée, nous nous devons de poursuivre le combat. D’après ne sources, la fête du Solstice d’été à Inverness, en Ecosse, a lieu ce soir. Je vous invite à préparer vos armes et à vous y rendre. Nous avons mis en place des véhicules qui vous y conduiront. " Il s'éloigne tandis qu'on commence à s'agiter.


_________________
ce compte n'est pas surveillé.
si besoin, merci de vous rendre dans la partie questions (invités).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://repellomoldum.forumactif.com
avatar


night of the hunter

messages : 60
pseudo : bluespell - mika
face claim : Logan lerman
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Lun 11 Juil - 13:44

Les talons qui claquent le parquet trop parfait de la National Library Of London. Magnus envoyant des sourires aux personnes qu'il croisait, faisant sa route vers un amphithéâtre. Etudiant à l'apparence normale, Magnus se fondait dans la masse. Mains dans les poches il avançait. Jusqu'à entrer dans la salle. Il la balayait du regard, prenant immédiatement un air sérieux et lointain. Il oubliait la veille, la soirée à se droguer pour aller mieux. Personne ne s'en doutait ici personne ne savait. Il marchait rapidement, rejoignant une rangée de sièges. Il ne s'asseyait jamais devant à ce genre de meetings. Il restait toujours un peu en arrière, une manière de voir tout le monde. Et les Wilde n'avaient pas besoin de se mettre en avant pour qu'on sache qu'ils étaient présents. Tout le monde savait que les Wilde étaient présents. Certains discrets comme Magnus, d'autres un peu moins. Mais la famille restait respectée par les chasseurs de sorciers. Alors Magnus se contentait d'attendre que les festivités commences. Plus qu'intéressé de savoir ce qu'ils faisaient ici.
" Chers collègues, merci de vous être déplacés en ce dimanche. Comme vous le savez, nous avons réussis plusieurs missions d’eradication de sorciers. Notre tâche n'est pas terminée, nous nous devons de poursuivre le combat. D’après nos sources, la fête du Solstice d’été à Inverness, en Ecosse, a lieu ce soir. Je vous invite à préparer vos armes et à vous y rendre. Nous avons mis en place des véhicules qui vous y conduiront. "

Magnus restait assis quelques secondes. Réfléchissant à l'annonce faîte aux chasseurs. Il baissait les yeux sur le sièges qui se vidaient déjà. Le Wilde se levait lentement. Il s'échappait de l’amphithéâtre. Attrapant sa sœur par le bras. Il perçut un moment de colère et d'incompréhension dans le regard de son ancienne confidente, celle qui fut sa meilleure amie, et il se maudissait de la tenir à l'écart de sa vie, tout en sachant qu'il n'avait d'autres choix que de faire ça. " Dottie. Tu viens avec moi. Je veux pas te voir là-bas seule..."  Mine de rien, il tenait à ce que sa sœur soit en sécurité. Il tenait en fait à ce que toute sa famille reste en sécurité. Quand bien même il connaissait les risques du métier. Il n'était pas prêt de voir un Wilde tué à la chasse. Il entraînait sa sœur avec lui. "Tu es sûre que tu veux venir ?" Il la regardait dans les yeux, air sérieux. "Mes armes sont dans la voiture...t'en as ?"[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


night of the hunter

messages : 65
pseudo : ladyc
face claim : J.Falahee (d.s.r) & (candacedoesgifs) & nowehere girl (signa) & youngvanhelsing (gifs signa)
dc squad : nop.
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Lun 11 Juil - 17:31

Connor s'était réveillé avec un mal de tête incroyable en cette fin d'après midi. Il n'avait pas bien dormi la veille ou pas dormi du tout. Entre les deux hypothèses, il préférait choisir la seconde solution, surtout depuis que sa fiancée -future femme heureuse- habitait chez lui. Ils ne faisaient rien de plus pour le moment que discuter et se disputer. Ils ne l'avaient pas encore fait à proprement dit mais Connor en rêvait. C'était peut être pour cela qu'il ne dormait pas du tout. Bon sang, il était même quasi obligé par sa mère de ne pas avoir d'autres aventures maintenant. La vie normale, sans doute. Il s'était hâté de s'habiller, enfilant un tee shirt assez ample et un jean noir avant d'aller ouvrir le coffre de sa voiture. Il vérifiait rapidement si toutes ses armes étaient là. Ce soir, il allait travailler. Une sombre habitude dans lequel il se complaisait pourtant sans la moindre gêne. "Casser" du sorcier comme il s'amusait à dire, il s'y lançait tête la première. Il rentra dans la voiture et actionna le moteur. Celui-ci ronfla quelques secondes avant que Connor enclenche la première vitesse. Il essayait de faire attention à la vitesse mais il était toujours un peu au dessus. Après tout, quel pouvait être le mal à ça ? Il devait faire son devoir. Il se gara non loin du QG et se dépêcha d'entrer dans la salle où tous étaient réunis. Une réunion exceptionnelle des Veilleurs, ce groupe indispensable qu'il avait intégré il y a cela deux ans. Il écouta attentivement.
" Chers collègues, merci de vous être déplacés en ce dimanche. Comme vous le savez, nous avons réussis plusieurs missions d’eradication de sorciers. Notre tâche n'est pas terminée, nous nous devons de poursuivre le combat. D’après nos sources, la fête du Solstice d’été à Inverness, en Ecosse, a lieu ce soir. Je vous invite à préparer vos armes et à vous y rendre. Nous avons mis en place des véhicules qui vous y conduiront. "

Alors qu'il continuait d'écouter les instructions, il aperçut non loin de lui Magnus. Il semblait tout aussi attentif que lui, l'air concentré. Connor se reconnaissait à travers lui, comme un souvenir de ses premiers mois au sein des Veilleurs. Lui aussi adoptait quasi systématiquement une attitude concentrée, presque fermée. Ils allaient continuer d'oeuvrer pour la sauvegarde de leur monde face aux autres, à ces étrangers. Il le vit s'éloigner avec sa soeur. Il pensa aller les rejoindre , bien que la foule commençait sérieusement à l'engouffrer dans un autre coin. Il finit par s'y dégager et se dirige vers Magnus, avec un signe de la main avant de lui adresser à voix haute : « Alors , tu es prêt le nouveau ? ». Il le regardait avec une certaine vigueur dans le regard. Il voulait le prendre sous son aile et tout lui apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


night of the hunter

messages : 82
pseudo : Xelette la reine des poneys / Aude
face claim : Dominic Sherwood (angie)
dc squad : Tristan le rouquemoutte
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Lun 11 Juil - 23:10


Mes pupilles voyaient dans tout l'amphithéâtre. Trop de monde au même endroit, les réunions officielles je détestais ça. On y trouvait beaucoup de personnes sui avaient tendance à péter plus haut que leur cul. Un bon nombre d’entre eux ressemblaient plus à des bureaucrates qu’à des chasseurs. Sans même me cacher, je poussais un long soupir. Ce n’était qu'un mauvais moment à passer, les choses sérieuses viendraient probablement après. Enfin, je l'espérais. Après tout c’était mon frère qui le forçait à me rendre aux réunions officielles. C’était pour perpétuer l’influence de notre famille au sein des Veilleurs. Ouaiiis ouaiiis. Enfin si lui il y était sa suffisait non ? Pourquoi il fallait que je sois là moi aussi hein ? Je finis par m’asseoir dans vraiment réfléchir. Je fis glissé mon casque de mon crâne pour le caler dans ma nuque. Les écouteurs crachaient encore leur musique. Quand un type lança un regard mauvais, attrapais mon portable dans ma poche pour stopper la mélodie. Content troufion ? Putain il y en avait toujours un pour me faire péter les deux. Depuis le temps, ils connaissaient pas mes manières ? Neuf années que j’étais en service pour le compte de Veilleurs et y'avait toujours un péon pour faire un excès de zèle.

Je gardais le silence alors que le représentant des Cromwell nous faisait le topo. Pour une fois, j’écoutais sagement et j’étais attentif, ce qui était un fait plutôt rare pour moi. Il fallait dire que j’avais un profond respect pour les membres de cette famille. Cela faisait plusieurs générations que ma famille et les Cromwell étaient liées et faisaient affaire. La chasse était annoncée. Il fallait prendre les armes maintenant. Il ne m’en fallut pas plus pour être aussi excité comme un enfant avant Noël. Je dressais sur mes jambes. En un regard, je remarquais que les Wilde. Je souris légèrement, voilà une famille que les miens avaient du mal à comprendre. Les religieux… il était clair que nous n’avions pas les mêmes valeurs. Les Burroughs étaient plus ouverts…. Et n’avaient pas la moindre morale aussi, ce qui jouait pas mal sur notre façon de penser. Par contre, il y avait une chose que j’aimais chez les Wilde, c’était leurs gamins. Entre la rouquine, Dottie, et Magnus le beau petit cul, il avaient été gâtés par la nature. Je finis par tourner la tête cherchant mon frère des yeux. Sans succès. Je haussais les épaules avant de rejoindre mon véhicule histoire de compléter mon arsenal … bien que j’avais déjà quelques dagues dissimulés sur moi. On était jamais assez prudent. Alors que la foule commençait à s’épaissir je me frayais un chemin vers l’avant. Espérons que tout le monde soit à la hauteur, j'supporte pas les poids morts, avais-je annoncé a la personne à côté de moi sans faire gaffe à qui c’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


night of the hunter

messages : 353
pseudo : melisandre, a girl has no name.
face claim : sophie turner, @hepburns.
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Mar 12 Juil - 22:53

Tu regardes ta montre dans une œillade discrète, ne voulant pas passer pour l'irrespectueuse que tu n'es pas. Rien n'a commencé et pourtant, tu te sens déjà lasse de l'attente que tu dois subir pour écouter les quelques tirades que les grands énonceront. Impatiente, tu l'as toujours été et quand bien même tu te rends compte que ta personnalité est celle d'une personne instable, que ton caractère est incertain, fugace et insaisissable, tu sais que ce trait-là ne sera jamais altéré. Un soupir que tu te permets de pousser en baissant légèrement le menton, tu observes d'un regard inquisiteur les carrures qui déambulent et prennent place au niveau des chaises restantes. Pour certains, tu les connais, pour d'autres, ce sont de nouveaux faciès qui ne marqueront pas ton essence bien longtemps, replongeant dans tes rêveries avant que le discours ne commence. Tu es assise ni trop près, ni trop loin. Tu ne veux pas te faire remarquer, tu te fonds comme tu le peux dans la masse malgré ta tignasse rousse que l'on remarque aisément. Et en portant le patronyme qui orne la suite de ton prénom, il en devient difficile de passer radicalement inaperçu. La salle auparavant animée laisse le mutisme la prendre dans son ensemble le temps d'un instant. Le parquet grince, chuintement détestable dans un silence oppressant. Une voix s'élève, une voix que l'on respecte ou que l'on prétend respecter, un Cromwell qui n'est autre que celui qui tient en laisse l'organisation des Veilleurs. Tu écoutes, tu assimiles, tu fronces les sourcils. Tu entends ce mot, armes, qui te fait presque frémir, qui te fait indéniablement déglutir. Combien de massacres t'a-t-on conté ? De nombreux. A combien as-tu pu y assister ? Moins, beaucoup moins. Tu es la spectatrice qui veut rentrer dans la pièce, le témoin qui veut ressentir le poids de la faucheuse sur ses épaules. C'est ce que ton cœur t'énonce. Pour l'instant. Le monologue terminé, les murmures percent l'arrêt dans des bavardages indistincts et tu te lèves afin de quitter ces murs. A peine as tu le temps de faire quelques pas que l'on t'attrape par le bras abruptement, tu serres la mâchoire qui te donne une mine nonchalante voire menaçante avant de voir qu'il s'agit de ton frère. Aussitôt, les traits de ton faciès se radoucissent et c'est sans broncher que tu suis les pas qu'il mène. A sa remarque, tu hausses les épaules. « Seule ? Tu as vu combien on est, à s'y rendre ? » que tu énonces, les lèvres qui dessinent un sourire irréfléchi et candide. Tu sais qu'il s'inquiète tout comme tu es consciente de ton inexpérience dans ce qu'il se prépare. Et pourtant, tu restes de marbre, presque indifférente à cette attention que l'on te porte. Il te remet en question et avec ce qu'il te reste de self-control, tu essaies de ne pas t'emporter. Si tu es ici, c'est que tu es sûre de ton choix et que l'on n'a pas besoin de t'interroger une nouvelle fois. Tu te contentes de hocher la tête pour lui faire comprendre que tu n'as pas besoin d'y réfléchir une seconde fois. « J'ai emprunté celles de papa... » Cachées précautionneusement dans ta voiture. Non, tu ne possèdes pas tes propres armes et tu te souviens que dès que le sujet a été mis sur la table, ton père t'a observé avec le brin de taquinerie qui veut tout dire. Alors que tu viens à peine de terminer ta phrase, tu vois cette silhouette s'approcher de vous deux et aussitôt, tu te rétractes sans énoncer un mot de plus. A quelques mètres, ce sont d'autres chuchotis que tu interceptes. Espérons que tout le monde soit à la hauteur, j'supporte pas les poids morts. Instinctivement, tu lèves les yeux vers le plafond, comme blasée. Et peut-être parce que tu te sens visée même si la phrase ne t'est absolument pas adressée.

_________________
BLABLABLA
blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


night of the hunter

messages : 182
pseudo : ZeNaiPasDeSurnom
face claim : Adam Levine + me feat Baudelaire
dc squad : x
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Mar 12 Juil - 23:05

Il franchissait la marée humaine devant lui sans même leur prêter une seule attention. Son regard froid se promenait sur les visages qui passaient près de lui, il ne faisait même pas attention à ce qu’il faisait. Aujourd’hui était un jour de réunion, ce qui signifiait que Matthew n’avait pas besoin de se montrer particulièrement avenant ni attentif à autre chose qu’à sa mission.
Pourtant, il avait passé une nouvelle nuit agitée, dans les bras d’une Sophie ou d’une Angélique, il ne savait plus. Il l’avait quitté ce matin en laissant un mauvais numéro, comme l’enfoiré qu’il pouvait être, afin de ne pas s’attirer de soucis. Pour elle, il était Stephan, un Anglais du Nord venu en touriste à Londres et qui cherchait à s’amuser un peu. Nouveau mensonge à la longue liste de l’homme de main des Wilde. En parlant de Wilde, il n’avait pas vu Magnus ni Dottie ni aucun membre de la famille de la journée, mais il savait qu’il les retrouverait à la National Library of London, son objectif. Il y aurait une grande partie des veilleurs là-bas, il savait que beaucoup d’entre eux étaient déjà arrivés et surement installés : il avait repéré certains véhicules lorsqu’il s’était garé sur le parking de la librairie.

Il parvint enfin à l’amphithéâtre qui servait aux Veilleurs pour leur rassemblant. Le chasseur n’envisagea même pas de se placer en bas, avec ses maîtres. Il n’avait pas sa place parmi les chefs de famille, même en tant que garde du corps : la sécurité était étroite et Matthew n’était pas utile aux côtés du chef des Wilde à ce moment. Il resta donc en hauteur, appuyé contre une colonne, les bras croisés sur son torse. On le reconnut parfois, et il eut même le droit à des regards de salutations. Il fallait dire que le survivant des O’Murchu était de ceux qui n’avaient pas chômé ce dernier mois. Il avait enchainé nuit blanche sur nuit blanche, la seule exception était cette nuit où il avait eu le loisir de s’amuser un peu. Une silhouette familière se dessina devant lui, Magnus, mais il était trop loin pour qu’il puisse aller le chercher.
Après s’être pincé le nez de fatigue, Matthew vit s’avancer l’héritier des Cromwell, habillé pour l’occasion, contrairement à lui qui portait un simple t-shirt et un jean. Les Cromwell, la famille qui se voulait le nœud des Veilleurs. Malgré le respect des Wilde envers eux, l’homme de main avait dû mal avec certains d’entre eux, trop pompeux même pour des aristocrates. Certains se contentaient de prendre la gloire de leur ancêtre ou d’autres membres pour justifier leur supériorité. Ça avait le don d’exaspérer Matthew. Mais bien sûr, ça aussi, il évitait de le dire à sa famille, les Wilde étaient de fervents partisans des Cromwell.

Le représentant de cette fameuse famille se mit à parler.

« Chers Collègues, merci de vous être déplacés en ce dimanche. Comme vous le savez, nous avons réussi plusieurs missions d’éradication de sorciers. »

Oui et l’eau ça mouille, intérieurement, Matthew se faisait impatient, bouillant d’avoir de vraies informations et non des formules de politesse ni des discours politisés à rallonge. Les paroles reprirent lorsque cette foutue gorgée d’eau eue été bue.

« Notre tâche n'est pas terminée, nous nous devons de poursuivre le combat. D’après ne sources, la fête du Solstice d’été à Inverness, en Écosse, a lieu ce soir. Je vous invite à préparer vos armes et à vous y rendre. Nous avons mis en place des véhicules qui vous y conduiront. »

Et bien voilà, une information claire, précise même si le travail de groupe n’était pas toujours le plan préféré de Matthew.
À peine les mots prononcés, l’amphithéâtre grouillait déjà. Il se dépêcha de partir lui aussi, il n’aimait vraiment pas être dans une foule comme ceci. Sans un mot pour personne, toujours le regard fermé, il sortit à l’extérieur de la salle et s’étira. Magnus n’était vraiment pas loin, il parlait avec Dottie, surement pour l’avertir de la dangerosité du plan. Matthew était du même avis, il n’aimait pas avoir les deux jeunes Wilde sur le terrain, surtout Dottie, aussi doués soient-ils. Un mauvais coup était vite arrivé et une opération pareille n’était pas une simple chasse. Il fit un signe de main à la fratrie puis indiqua du pouce la sortie, pour leur faire comprendre qu’il les attendait à l’extérieur, il y a avait un peu de monde ici. En se mettant en route, il entendit à ses côté une voix familière dire :

« Espérons que tout le monde soit à la hauteur, j'supporte pas les poids morts. »

Du coup de l’œil, il vit la rouquine des Wilde lever les yeux au ciel et en sourit discrètement, amusé par son comportement. L’homme de main se tourna vers la source de la voix, qu’il aurait reconnue même au milieu des cris de l’enfer, et lui sourit :

« Ne sous-estime pas trop les gamins. Et, au pire, on a des gens sur qui compter pour faire le carnage. »

_________________
Born with a soul that doesn't want to be saved
Oublié, pulvérisé, déchiré, ce qu'il a été. Guerrier redoutable, chien sanguinaire, attaché à la fidélité comme à une laisse. Mais le chaos est là, derrière son sourire, son charme. Patience, un jour il finira par mordre la main nourricière, car la haine qu'on lui a jeté en pâture lui est devenu indigeste. code par Little Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://repellomoldum.forumactif.com/t151-matthew-we-wrote-a-stor
avatar


night of the hunter

messages : 154
pseudo : loupiotre
face claim : Irina Shaik + Loupiotre
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Mer 13 Juil - 0:53

La National Library of London. Tes yeux se perdent quelques instants à l’observer. Dans la famille, c’est un peu votre fierté. Un lieu immuable où se retrouve quand il y en a besoin les Veilleurs. Tu es l’une d’entre eux. C’est une évidence au vu de ton nom. C’est limite si tu n’as pas eu en guise de doudou un neuf millimètre. Tu resserres les pans de ta veste. Tu es vêtue en civile mais tu as tout juste quitté le travail, ton badge et ton arme ceinturée à la taille. Au milieu des Cromwell bien pensants tu es peut-être l’une de ceux qui se met le plus les mains dans le cambouis. Le terrain, voilà où tu es épanouie.


Tes pas te guident lentement jusqu’à l’amphithéâtre. Tu croises des visages plus ou moins connus. Mille et une personne que tu as croisé dans ton existence. Toutes ces personnes, tu les connais de loin, parfois de près. Parce que lorsque tu t’installes parmi les autres dans la salle, c’est ton père qui monte sur l’estrade. Dans ces moments là, tu préfères passer inaperçue. Tu n’as pas la langue dans ta poche mais il en va tout de même de la réputation de ta famille. Et puis, tu vas pas aller lui claquer la bise devant tout le monde en même temps… « Chers collègues, merci de vous être déplacés en ce dimanche. Comme vous le savez, nous avons réussis plusieurs missions d’éradication de sorciers. » Tu l’observes avec cette admiration et ce respect que tu lui portes depuis que tu sais tenir sur tes jambes. Depuis qu’il t’a fichu un pistolet entre les mains. »Notre tâche n'est pas terminée, nous nous devons de poursuivre le combat. D’après ne sources, la fête du Solstice d’été à Inverness, en Ecosse, a lieu ce soir. Je vous invite à préparer vos armes et à vous y rendre. Nous avons mis en place des véhicules qui vous y conduiront. » La foule commence à s’agiter, les voix s’élèvent entre les personnalités présentes. Chacun expose ses envies, ses idées dans son coin, avec ses connaissances. Derrière toi, une voix attire ton attention : « Espérons que tout le monde soit à la hauteur, j'supporte pas les poids morts » Tu pivotes légèrement pour observer le propriétaire de ses propos. Tu connais bien sa famille puisqu’ils agissent régulièrement aux côtés de la tienne. Dans un même mouvement, tout le monde se lève et se dirige vers la sortie. Pour récupérer ses armes, rejoindre les véhicules… Un homme à côté lui répons alors : « Ne sous-estime pas trop les gamins. Et, au pire, on a des gens sur qui compter pour faire le carnage. » Tu ne peux retenir un sourire qui étire tes lippes. «  Ne jamais se fier à la couverture d’un bouquin. » Quelque part tu dis cela aussi pour toi. Tu es femme. Tu navigues chez les chasseurs et ta gueule d'ange n'a pas toujours convaincu. Tes balles en pleines poitrine, un peu plus.

Tu cherches un instant ton père des yeux sans parvenir à le retrouver. Ta main se glisse dans ton jean pour regarder si un message traine sur l’écran de ton téléphone. S’il avait besoin, il saurait te le faire savoir.

_________________
You can revolt
You’ve got strength, you’ve got soul. You’ve felt pain, you’ve felt love. You can grow, you can grow. You can make this world what you want. Can you hear a distant thunder? Taste earth’s blood and hunger. We live in a toxic jungle. Truth is suppressed to mumbles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://repellomoldum.forumactif.com/t162-lyrae-every-day-is-a-ne
avatar


night of the hunter

messages : 40
pseudo : Caboum
face claim : c.reed
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Jeu 14 Juil - 21:49

Assise dans l’un des sièges, l’écossaise discute avec son voisin de droite de manière animée, à demi-mots pour ne pas déranger les voisins d’à côté. A dire vrai, la brunette n’est pas en accord avec les armes mises à disposition pour cette virée chasseresse. Mettre à disposition des armes encore en test de terrain n’était pas un plan assez sûr pour qu’elle s’y lance elle-même à cœur joie. Cependant, elle pouvait accorder que la rocket de Madvick était efficace… contre de gros animaux. Surement retrouvés en charpie d’ailleurs. Depuis la libération du dragon, ils étaient tous en effervescence. Les contes pour enfants prenaient vie, attaquant les modestes humains, rôtissant les échoppes. De quoi faire grand bruit, autant à l’extérieur qu’au milieu de cette assemblée. Tous ont un avis à partager ou imposer. Le professeur Ginsberg pose sa main sur son poignet pour lui intimer le silence, ayant remarqué la démarche de Cromwell en direction du pupitre.

" Notre tâche n'est pas terminée, nous nous devons de poursuivre le combat. D’après ne sources, la fête du Solstice d’été à Inverness, en Ecosse, a lieu ce soir. Je vous invite à préparer vos armes et à vous y rendre. Nous avons mis en place des véhicules qui vous y conduiront. " A ces côtés, Ginsberg acquiesce de la tête avec ferveur, comme s’il était en train d’élaborer un nouveau théorème, ce qu’il devait sans nul doute faire, adepte de réfléchir à plusieurs choses à la fois. Scientifique incorrigible et impossible à vous accorder une entière attention. Se levant à sa suite, elle tenta alors de faire valoir son point de vue à son patron qui n’écoute que d’une oreille, préférant réfléchir à sa nouvelle idée abracadabrantesque. C’est alors que quelqu’un agrippe son coude pour la rapprocher d’un corps chaud en mouvement. « Tu ne viens pas. » Son aîné semble catégorique à ses côtés, conscient des capacités chanceuses de sa cadette. « Merci de ta confiance mais cette décision ne te revient pas. » lui cracha-t-elle avec sourire, masquant les apparences pour que personne ne se rende compte de l’animosité entre les deux Fraser. Pourtant, seul un myope pourrait ne pas ressentir la tension émanant des deux.

Fort heureusement pour elle, Thadeus Ginsberg l’appela pour lui donner les dernières recommandations sur cette chasse et notamment les sujets qu’il aimerait pouvoir étudier. Un adolescent masculin et une vieille femme d’environ plus de soixante-dix années. Une requête qui l’aurait fait grimacer si ce n’était pas pour le bien-être de la science et de leur avenir.
« Espérons que tout le monde soit à la hauteur, j'supporte pas les poids morts. » Alors qu’elle était prise dans sa conversation avec l’un des scientifiques pour convenir
« Ne sous-estime pas trop les gamins. Et, au pire, on a des gens sur qui compter pour faire le carnage. » reprend alors l’homme de main des Wilde, faisant sourire ironiquement la scientifique. « Pour çà, on sait déjà sur qui compter. » grommela-t-elle en passant à côté de Sloan, un coup d’œil entendu dans sa direction avant d’entrer dans le laboratoire afin de récupérer les seringues et le fusil hypodermique modifié par les soins de Ginsberg. Il était hors de question qu’elle ne touche quoique ce soit étant passé par les mains de Madvick. Enfilant sa veste, elle fit glisser la fermeture éclair jusqu’à sa poitrine et vérifia son armement de proximité. Prête, elle rejoignit rapidement les autres sur le parking et attrapa sournoisement les clés de la main de Sloan. « J’ai envie d’arriver entière, je conduis. »

_________________


When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


night of the hunter

messages : 82
pseudo : Xelette la reine des poneys / Aude
face claim : Dominic Sherwood (angie)
dc squad : Tristan le rouquemoutte
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Ven 22 Juil - 22:45

Je n'aimais pas les cérémonies de ce genre. Trop de niannian et de chichi pour moi. Sérieusement, il y avait beaucoup trop de gratte-papiers à mon goût. J'espérais juste que les secrétaires n'allaient pas s'amuser à prendre les armes parce que sinon, ça allait être un bain de sang pour nos rangs. Enfin, après autant dire que s'il y avait des pertes, au moins ça permettrait de sélectionner un peu mieux nos membres... sélection naturelle tout ça hein. Les plus faibles ne résistaient pas et on ne souviendrai que des plus forts. Stupide, mais foutrement efficace, on ne pouvait pas le nier. La chasse ne permettait pas vraiment de s'offrir le luxe d'avoir de trainards. Marche ou crève. C'était pour ça que j'avais fait la remarque sans me préoccuper de qui je pouvais avoir autour de moi. Si Cia avait été à coté de moi, il m'aurait très probablement engueulé pour mes manières. Enfin après, notre famille était aussi reconnaît pour avoir très peu de bonnes manières justement. Je ne pris même pas la peine de regarder autour de moi. Je me fichais froisser la sensibilité de telle ou telle personne. Puis une voix se fit entendre. Je me levais les yeux et tombais sur Matthew. Forcément l'homme de main des Wilde était aussi présent, l'évidence même. Enfin au moins c'était rassurant de savoir qu'un type de sa trempe faisait parti de la mission. Je connaissais mon ainé, nous avions toujours été sur la même longueur quand à nos méthodes de travail. Puis en temps que mon ancien coéquipier de chasse je pouvais lui faire entièrement confiance. Puis c'était sans compter sur le commentaire de Lyrae. Je me contentais de hausser les épaules avant de me tourner vers Matt et de dire avec un sourire taquin. T'es pas un peu vieux pour chasser Matt ? Tu devrais prendre ta retraite à ton age quand même. Mon sourire s'agrandit, j'aimais bien l'embêter un peu de temps en temps, comme avant. Puis après tout je pouvais le compter parmi mes amis.

Je pus même entre le petit commentaire de Lowie. Commentaire qui eu le don de me faire rire. Je savais bien que le frère de la jeune Fraser devait être dans le secteur et devait franchement désapprouvé que sa chère sœur aille en chasse. Ce qui était loin d'être mon cas. Ça me plaisait assez de voir ma meilleure amie chasser, au moins c'était une femme qui avait une grosse paire de couilles. Même si j'avouais que bien malgré, je garderai un œil sur elle. Quoi ? Oh ça va, c'était plus fort que moi. Puis de toute façon, comme je connaissais Lowie, elle aussi risquait de me fliquer. D'une part pour vérifier que je ne bute pas tous ces précieux spécimens d'étude. Et d'autre part pour vérifier que je ne faisais pas de connerie tout court. Vu que Mademoiselle était mon infirmière attitrée pour vérifier que je n'ai pas fracture ou autre hémorragies que je ne remarquais pas. Alors forcément, elle surveillait que je ne fasse pas le fifou. Et en parlant de la louve.... sa main vint se saisir de mes clés qui étaient dans la mienne. Je levais les yeux au ciel pour sa remarque. je pensais qu'on disait « Femme au volant, la mort au tournant », je ne veux pas prendre de risque, tu sais. Je finis par rire légèrement me reculant pour esquiver le potentiel coup de poing qu'elle allait m'envoyer. Après tout je le méritais avec cette blague pourrie. Allez, j'te laisse conduire pour cette fois. Je finis par poser ma main au sommet de la tête de la brune avec un sourire complice. Et pas de connerie, j'veux pas avoir ton frère sur le dos. Je lui accordais un clin d'œil avant de grimper du coté passager. Je la sentais bien cette chasse, finalement.

_________________

If I told you what I was, would you turn your back on me? And if I seem dangerous, would you be scared? I get the feeling just because, everything I touch isn't dark enough. That this problem lies in me. [...] I've turned into a monster, a monster, a monster, and it keeps getting stronger.— Imagine Dragons & Néon Demon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


night of the hunter

messages : 182
pseudo : ZeNaiPasDeSurnom
face claim : Adam Levine + me feat Baudelaire
dc squad : x
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Sam 23 Juil - 14:24

Sans le réaliser, Matthew se retrouva vite au milieu de visage connus et, allez, soyons fous, appréciés. Ceci était assez étrange pour lui, il avait rarement eut l’occasion de voir toutes ces personnes en même temps et pour un même but. Tous étaient issus des grandes familles des chasseurs, à l’exception près des Fraser, mais la jeune Lowenna ici présente avait le sang bleu des Cromwell dans ses veines. Cette dernière grommelait dans sa barbe en passant près de lui et de Sloan, son ex-partenaire de chasse préféré, faisant hausser des sourcils amusés Matthew. C’était un brin de femme avec un fort caractère, et elle était des rares à sembler s’intéresser au sort du « chien de garde des Wilde ».
Elle ne fut pas la seule à formuler une remarque à l’encontre des deux hommes, Lyrae était aussi de la partie. Ne jamais se fier à la couverture d’un bouquin. En guise de réponse, l’homme de main des Wilde lui adressa un sourire et un clin d’œil entendu. Il savait ce que valait cette femme, il en était presque impressionné, même s’il restait amer quant à sa place et à son rang. Parfois, il ne pouvait ignorer la jalousie qui lui déchirer les entrailles, surtout au milieu de toutes ces personnes de bonnes naissances. Mais il se taisait, il savait où était sa place.
Cromwell, Wilde, Burroughs, Fraser… Ce beau mélange faisait de l’orphelin O’Murchu une tâche parmi eux, en plus d’être sans conteste l’ainé du groupe. Chose que son chasseur de sorcière préféré, Sloan, choisit de lui rappeler :

« T'es pas un peu vieux pour chasser Matt ? Tu devrais prendre ta retraite à ton âge quand même. »

Un rire vient accueillir cette remarque, le jeune des Burroughs était un des rares que Matthew pouvait appeler « ami ». Ils avaient passé énormément de temps sur le terrain ensemble, et au moins, le chien des Wilde pouvait se déchaîner en sa présence. Il répondit, un sourire complice aux lèvres, avant de le dépasser pour rejoindre sa voiture pour récupérer son sac de chasse :

« J’ai l’expérience de mon côté gamin, et je prendrai ma retraite quand je serai mort ! »

Il fut rapidement à sa voiture, une fois le coffre ouvert, il balança son précieux butin sur son épaule pour rejoindre rapidement le groupe. D’un geste, il invita les enfants Wilde à venir à ses côtés alors que la conversation entre Sloan et Lowenna lui parvient. Ils étaient juste à côté de lui. En les voyant ainsi se chamailler, il eut un petit rire. Adossé au capot, il lui lança une remarque, l'air détaché :

« Si elle cause la mort des bonnes personnes, je ne vois pas en quoi ça peut poser soucis. »

Un regard extérieur aurait dû mal à croire que ce groupe de jeunes personnes allaient tous à une chasse à l’homme. Une chasse à l’homme… L’excitation prenait doucement le pas sur l’attitude professionnelle de Matthew, il voulait que l’on se mette en route immédiatement. Une fois dans la voiture, il pourrait vérifier une énième fois ses couteaux et autres armes de poing pour prendre son mal en patience, mais maintenant, il avait juste envie d’action.

« Mettons-nous en route. » Murmura-t-il à la personne à ses côtés en grimpant dans un véhicule, le souffle lourd d’excitation.

_________________
Born with a soul that doesn't want to be saved
Oublié, pulvérisé, déchiré, ce qu'il a été. Guerrier redoutable, chien sanguinaire, attaché à la fidélité comme à une laisse. Mais le chaos est là, derrière son sourire, son charme. Patience, un jour il finira par mordre la main nourricière, car la haine qu'on lui a jeté en pâture lui est devenu indigeste. code par Little Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://repellomoldum.forumactif.com/t151-matthew-we-wrote-a-stor
avatar


fondateur

messages : 121
pseudo : *
face claim : sweet nothing (avatar), othello (gif).
MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   Sam 23 Juil - 22:39

rp commun #1
attaque des veilleurs
Alors que la National Library of London se rempli petit à petit et que les chasseurs se pressent, armes en main, sourire en coin, impatients de partir traquer ces prétendus humains, l'héritier Cromwell observe la foule depuis son estrade. Il aime sentir la foule s'agiter comme ça, les convictions monter en chaque chasseur et leur envie de faire au mieux. C'est une fierté qui le prend, doucement.
Tout semble se dérouler comme ses plans, du moins jusqu'à ce que son téléphone ne se mette à sonner et, d'un geste calme, il décroche. Il n'a pas besoin de parler, de l'autre côté on l'informe, il possède les meilleurs Veilleurs pour lui relater les informations en temps réel. ... D'accord. Le Cromwell répond, la voix toujours aussi calme et il raccroche finalement avant de venir reprendre sa place sur l'estrade, devant son micro. Aussitôt le calme se fait parmi les chasseurs, le Cromwell n'a pas besoin de hausser la voix. Collègues, nous allons devoir modifier quelque peu nos plans. Et s'il y en avait un ou deux qui n'écoutaient pas, à présent ils ont tous leurs attentions dirigés vers le chef des Veilleurs. Il y a, actuellement, une attaque sur Londres. Il s'agirait d'un dragon. Il se tait, laisse l'information faire effet sur les chasseurs, il entend déjà les murmures s'élever de la foule. C'est toujours étrange d'affirmer ce genre de choses mais c'est pour ça qu'ils sont là. Nous allons donc nous diviser. Diviser pour mieux régner comme ils disent. Une équipe partira donc en Écosse dans l'immédiat alors que l'autre partira tout de suite sur le terrain pour s'occuper de cette histoire de dragons. Il est de votre devoir de l'achever et d'attraper les personnes qui l'ont lancé sur la ville. Le Cromwell termine, l'air grave et se retire finalement.

hors rp
vous avez donc le choix pour vos personnages de soit les faire partir en écosse pour attaquer les sorciers, soit de sauver la ville de londres en se rendant sur le terrain. nous vous laissons le choix pour votre personnage tout en sachant que le nombre de chasseur se rendant à londres doit être moins important que celui qui se dirige vers la coupe de quidditch de grande bretagne. c'est pour ça que le nombre est limité à 4 chasseurs pour l'instant pour l'attaque du dragon.
vos personnages vont donc devoir se diviser et préparer à aller combattre en empruntant les véhicules mis à disposition, nous reviendrons vers vous pour vous signaler lorsque vous pourrez rejoindre les autres sujets.


_________________
ce compte n'est pas surveillé.
si besoin, merci de vous rendre dans la partie questions (invités).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://repellomoldum.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: rp commun #1, l'attaque des veilleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
rp commun #1, l'attaque des veilleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Regime Dukan phase d;attaque
» L'attaque du Yacht Capricorn racontée par son Captain !
» Une baleine attaque un voilier !
» "Les éveilleurs"
» Mise en commun de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ YOU BURN FIRST :: 
Londres, la capitale
 :: City of Westminster :: British Library
-
Sauter vers: