AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Listen to me (Alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


the dark mark

messages : 46
pseudo : /
face claim : Diego Barrueco + Annael (vava)
dc squad : Nop
MessageSujet: Listen to me (Alice)   Mer 3 Aoû - 23:35

Il a eu du mal à tenir pendant tout le repas. Rester neutre pendant que les plats s’enchainaient, hocher la tête pendant les discours des autres sur la guerre. Il a eu l’impression d’être un soldat partant sur le front, pas sûr de revenir, mais devant se battre avec toute la ferveur de son âme pour défendre ses idéaux et sa famille. Le problème, c’est qu’il ne ressent absolument pas le besoin et l’envie de s’engager pour elle. Il est même terrifié à l’idée de le faire. Tuer, participer à des complots, se rendre complice de crimes ... Non, il ne peut pas. Il ne peut pas faire ça, perdre la petite liberté qu’il a difficilement réussi à s’arroger. Il ne peut pas, il le sait, il en deviendrait fou. Pas comme les autres pensent qu’il l’est déjà, non vraiment, totalement fou. Il perdrait pied, il se perdrait lui-même, alors qu’il a déjà du mal à se définir en temps que personne, en temps qu’individu seul et non télécommandé par le nom « Rosier ». Il ne sait pas ce qu’il leur doit, à part sa vie et son statut social qui lui évite tout ennui, même avec son comportement étrange. Il n’a pas envie de leur donner quoi que ce soit. Il veut être lui-même, libéré de ce nom qui est finalement plus une entrave qu’autre chose. On l’associe à une grande famille sang-pur, portée par une idéologie réductrice et mauvaise. Il n’a pas envie d’être Rosier, mais il n’a pas le choix. Il a celui de ne rien faire, de donner l’impression d’être d’accord pour qu’on lui foute la paix et de rester passif. Il fait ça très bien.

Il sait qu’il ne peut pas prendre part au conflit que ses visions le forcent à voir, dans sa réalité la plus crue et cruelle, celle qui montre les morts, les blessés, les coups, les cris, le sang et le désespoir de la traque. Tantôt, le don lui fait voir le point de vue du chasseur, qu’il soit sorcier ou moldu, la chasse, l’adrénaline, l’excitation, l’exécution ou la capture et la torture. Parfois, c’est la proie, la peur, la douleur, les supplices et la mort. Parfois c’est le deux et il croit devenir dingue, encore plus que d’habitude. Il ne peut pas, c’est inhumain, ce n’est pas lui. S’engager dans une voie ou l’autre, c’est ressentir tout ce que l’autre camp ressent, mais c’est aussi voir et entendre tout ce qu’on inflige à son parti. Alors il fait l’autruche, le sourd, l’idiot devant sa famille. On le prend pour le cousin ou le fils qui a toujours été à part, celui qui devient mutique sans prévenir, qui passe du regard alerte à celui vide d’un poisson mort, sans que personne ne sache qu’il a plus peur d’eux, de ces membres pervertis, que de la mort. Ses parents ne lui demandent plus rien, ils ont arrêté de croire qu’un jour, il fera quelque chose de grand en leur nom. Gryffondor, étrange, antiquaire. Il n’a de Rosier que le nom.
Mais il est là quand même, quand on le lui demande, parce que quitte à ne rien faire, autant ne pas pousser la provocation trop loin. Il vient à tous les repas de famille, mais ayant toujours peur, au fond de lui, que tous se retournent vers lui et ne lui demandent finalement de quel camp il est. Suivre le flux familial ou être rejeté. Il craint la demande de plus en plus et ce repas a été particulièrement difficile. Le sujet est resté le même : guerre, moldus, impurs. Ca tourne en boucle dans son esprit, même maintenant, après qu’enfin, tout ce soit calmé. Il a été se réfugier dans le jardin, sur les marches qui mènent au manoir et observe l’endroit qui l’a vu jouer avec ses cousines dans son enfance. Il a beaucoup de souvenirs, tous bons, qui datent d’avant l’apparition de son don, d’avant que sa vie ne devienne compliquée et pleine de doutes et de craintes. Il a peur que sa famille ne réussisse à lui mettre toutes ces choses qui le rebutent dans la tête, qu’elle parvienne à le changer alors qu’il a toujours résisté.
Il n’a pas envie de partir. Il a peut-être un peu froid, il fait peut-être un peu trop sombre, mais le jardin l’apaise, le silence et les souvenirs aussi. Il est bien là, même si ça n’arrive pas souvent qu’il se sente chez lui dans un lieu Rosier. Il sait qu’en rentrant chez lui, son vrai chez lui, son petit appartement tranquille au-dessus de l’allée des Embrumes, il ne sera pas aussi bien et ses pensées ne seront pas focalisées uniquement sur de bons souvenirs, mais également des mauvais. Voire uniquement cela, les plus nocifs et corrosifs.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


the dark mark

messages : 29
pseudo : Toucou
face claim : Emily Browning - tumblr
MessageSujet: Re: Listen to me (Alice)   Jeu 4 Aoû - 23:28



Stone & Alice


Listen to me


Je venais de revêtir ma robe, une robe bustier, élégante, d'un bleu qui rappelait la maison qui m'avait accueilli lors de mes années à Poudlard. Je n'avais pas suivis le même chemin que mon frère ou ma sœur aînée, ils avaient tous les deux été répartis chez les serpents, tout comme nos parents d'ailleurs. Ce soir, un repas de famille m'attendais, j'avais l'impression que ces repas de famille se renouvelaient plus souvent qu'auparavant. Je dois avouer que ce n'était pas forcément ma tasse de thé, mais il fallait la présence de tous les Rosier, et je suis une Rosier, du coup je n'avais pas forcément le choix. Ma présence était loin d'être la plus attendue, mais elle restait tout de même indispensable. Si je m'amusais à dire que je ne voulais pas m'y rendre, je ne donne pas cher de ma peau, un petit sortilège de doloris pour me remettre les idées en place. J'avais bouclé mes cheveux pour l'occasion, du blush sur les pommettes pour me donner bonne mine, car ma peau à toujours été d'un naturel très pâle, un trait de liner sur le raz de mes cils supérieurs afin de mettre en avant mes yeux. Plus d'excuse j'étais prête.

Les invités arrivèrent au fur et à mesure puis nous passions à table. Les plats s'enchaînaient, ainsi que les discussions, toujours les mêmes thèmes étaient abordés, et toujours les mêmes personnes qui menaient la discussion, c'est à dire mon père et mon aîné. Une tension était palpable entre les deux hommes, un rapport de force, et je soupçonnait Guillaume d'avoir hâte que notre père décède afin de prendre officiellement la place de chef de famille. Et moi, j'écoutais, d'habitude ça ne m'intéressais pas plus que ça, mais maintenant je m'efforçais d'écouter, le prochain projet évoqué était entre autre de lâcher un dragon en plein Londres. Affaire à suivre...

J'avais aperçu Stone sortir, nous avions à peine parlé depuis son arrivée, je soupçonnais mes parents d'avoir fais en sorte de ne pas nous mettre à côté pendant le repas pour éviter que nous parlions trop et donc de ne pas être attentif aux 'discussions adultes' et de ne pas nous disperser. J'allais rejoindre Stone, mais mon oncle m'interpella pour me questionner sur mon travail. Après quelques minutes, je pris congés afin de sortir dehors. La nuit était belle mais quelque peu fraîche. Ma cible n'était pas très loin, et je marchais doucement jusqu'à lui, il semblait pensif, absent, après tout il avait semblé absent pendant tout le repas. Après quelques secondes de silence je lâcha ; « J'espère que tu ne comptais pas t'échapper sans me dire au revoir. » Lui et moi n'avions pas suivis les pas de nos parents, moi chez les aigles, lui chez les lions. Ça nous avais rapproché encore d'avantage, mais notre âge commun avait fait que nous avions toujours grandi ensembles, Guillaume et Adrastée étaient bien trop grands pour moi, j'avais enfin quelqu'un de mon âge avec qui jouer. « A quoi penses-tu cousin? »

Code by Joy

_________________

Alice
« Ce n’est pas le vent qui décide de ta destination, c’est l’orientation que tu donnes à ta voile. Le vent est le même pour tous. »
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Listen to me (Alice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 22 euros avec shipping pour le kit alice in wonderland mini set OPI ?
» mini vernis opi Alice in wonderlnd
» Recherche palettes urban ducay BOS III et Alice in Wonderland
» UD la palette d'Alice au pays des merveilles
» Tokyo Alice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ YOU BURN FIRST :: 
Londres, la capitale
 :: Southern Suburbs
-
Sauter vers: