AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la vie en rose et en hormones (ft. neptune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


potion maker

messages : 612
pseudo : djesus getnaked. / swann. j'aime le blasphème.
face claim : aidan gillen. littlefinger le machiavélique. odistole (avatar). anaëlle (signature). tumblr (gifs). game of thrones (quotes). othello (gif)
dc squad : peut-être un jour - mon prince viendra.
MessageSujet: la vie en rose et en hormones (ft. neptune)   Lun 11 Juil - 15:17

la vie en rose et en hormones

Le soleil va bientôt pointer le bout de ses rayons dans le ciel immaculé de nuages, et toi tu commences réellement à perdre patience. Rien, mais absolument rien, ne se déroule comme tu l’as prévu. Et tu enrages, telle une bête dans une cage. D’un geste brusque et haineux, tu poses la fiole que tu tiens dans ta main gauche, remplie d’un louche liquide mauve, sur ta table d’expérimentations, manquant de peu de la briser en mille morceaux de force. Soufflant bruyamment de colère et de frustration, tel un petit garçon qui n’a pas obtenu le jouet qu’il convoite, tu passes une main rageuse dans tes cheveux poivres et sels, les ébouriffant encore un peu plus. Tu regardes, d’un œil noir, ton mélange qui n’a absolument rien donné. Depuis des années tu étudies de près – ou plutôt tu baignes dedans – la science médicale, alors tu sais très bien comment fonctionne un corps et son organisme, que ce soit pour le soigner ou même lui faire des choses plus louches comme le droguer. De plus, tu es un expert en la matière, ainsi qu’en potions, et c’est un fait connu de n’importe quelle personne qui te connaisse un tant soit peu. Alors, parfois ces gens te passent une commande spéciale et précise d’une potion que tu n’as pas en réserve dans ta boutique, et tu dois la concocter toi-même – bien que tout ce qu’il se trouve dans le magasin provient de ton cerveau et de tes mains habiles –, comme aujourd’hui. Sauf que cette fois, tu y as passé ton entière nuit, et tout ce que tu as réussi à produire est une potion incolore dont tu ne connais même pas les effets. Faut croire que tu es plus fatigué que tu ne le penses. Tu jettes un rapide coup d’œil dans le miroir en face, pour constater, en effet, tes cernes bien visibles sous tes yeux. Tout ce que tu as réussi à faire est de respirer tout un tas d’ingrédients et des produits chimiques, qui ont pour effet de te faire tourner la tête. Oui, tu te sens tout drôle, comme si tes sens et tes hormones étaient momentanément décuplés. Soudainement, tu as l’impression de retomber en adolescence, lorsque tu découvres pour la première fois les plaisirs de l’amour et du sexe. Étrange et amusante sensation. En plus tu dois aller travailler.

Tu marches sur le chemin, légèrement long, pour aller à Sainte-Mangouste. Tu aurais pu y aller en transplanage, cependant tu aimes marcher de si bon matin, la fraîche brise te tonifiant le corps et l’esprit, ce dernier s’évadant au loin dans tes pensées. Pour couronner ta petite balade avant le boulot – auquel tu es toujours bien content de t’y rendre –, tu as acheté un objet moldu appelé iPod, selon tes connaissances, pour écouter de la musique, à ce qu’il paraît. Alors, dans un rythme endiablé, tu te trémousses sur une de tes chansons préférées, dans la rue, obtenant des regards interrogateurs et moqueurs des autres passants. Toutefois, tu n’en as rien à cirer. Toi, tu es dans ton monde rayonnant, et tu as toujours la tête qui te tourne, à cause des produits ingérés plus tôt. Tu vois presque la vie en rose à présent, tes hormones – pourtant d’un homme presque quadragénaire – t’indiquant de sauter, sexuellement parlant, sur chaque personne, moche ou jolie – oui, parce qu’après tout, un trou reste un trou –, qui aurait le malheur de s’approcher un peu trop près de toi. C’est quoi cette foutue potion que tu as concoctée ? Tout en sachant en plus que tu l’as juste inhalée, tu ne l’as même pas bue.

Pile à l’heure, tu arrives enfin sur ton lieu de travail, déjà bien bondé de personnes diverses et variées. Essayant d’ignorer tout ce monde qui te donne chaud, et met tes sens en ébullition, tu prends les escaliers qui mènent au laboratoire. Tu sais que, malgré tes collègues, tu y seras bien plus tranquille, et tu pourras te concentrer sur tes potions au lieu d’essayer de rentrer dans le pantalon de n’importe qui. Pénétrant dans les vestiaires privés, tu te rends compte qu’ils sont déjà tous sur place, chose plutôt rare, puisque tu es la plupart du temps le premier arrivé ainsi que le dernier parti. Tu hausses les épaules à cette réflexion anodine, et te dépêches de te changer, d’enfiler ta fidèle blouse blanche. Lorsque tu pousses enfin la porte du laboratoire, toutes les têtes bien connues se tournent vers toi d’un même mouvement, et à la réalisation que ce n’est que toi, ils poussent alors tous un soupir de soulagement. Intrigué, tu hausses un sourcil. «  Que se passe-t-il ? » Soudainement, tu as l’impression d’atterrir dans un endroit inconnu, ou bien d’avoir loupé un épisode certain. C’est alors à leur tour d’être tous surpris, avant que l’un d’eux ne daignent ouvrir la bouche. « Tu as oublié Hypnos ? C’est aujourd’hui qu’il y a un reportage sur Sainte-Mangouste. » Ta bouche s’ouvre en grand à la réalisation. Effectivement, tu as complètement oublié. Habituellement cela n’aurait rien changé à ta journée, tu fais ce que tu dois faire, néanmoins tu es momentanément lucide sur le fait que tu ne l’es pas totalement, justement. Tu ne sais pas encore qui se présentera à toi, mais tu espères seulement que le reporter ne s’apercevra de rien, et surtout pas de tes pupilles dilatées. Chassant ses pensées hantées de ta tête, tu te mets au travail. Ce n’est qu’une demie heure plus tard que tu entends des coups timides frapper à la porte. À l’image de tes collègues, tu lèves la tête pour voir qui vient vous déranger dans vos concoctions, et tu dois soudainement gérer avec ton désir grandissant lorsque tu vois apparaître Neptune Lovegood. Tu déglutis discrètement. Tu n’as jamais cru en l’existence de Dieu, mais si il existait bel et bien, c’était un petit farceur sadique.

_________________

howl like the wolf that you are
knowledge is power ⊹ chaos isn’t a pit. chaos is a ladder. many who try to climb it fail, and never get to try again. the fall breaks them. and some are given a chance to climb, but refuse. they cling to the realm, or love, or the gods… illusions. only the ladder is real. the climb is all there is.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://repellomoldum.forumactif.com/t67-mockingbird-hq
 
la vie en rose et en hormones (ft. neptune)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» muffins rose
» Attention à l'abus d'hormones
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ YOU BURN FIRST :: 
Londres, la capitale
 :: Wizarding London :: Sainte Mangouste
-
Sauter vers: